Une affaire d'art et de culture : Cécile Duret-Masurel

Pour Cécile Duret-Masurel, il est question de rester prosaïque face aux figures imposées du jargon culturel ; l'important est et demeure l'accès aux arts et aux cultures, avant tout. En s'intéressant moins au moyen qu'aux retombées dans le quotidien.

Avec ce néon rouge pointé vers le ciel, illustrant parfaitement le concept de diffraction et d’incidence de la lumière, la Direction régionale des affaires culturelles fait dans la métaphore. Puisqu’il est aussi et surtout question de diffractions et d’incidences des arts et des cultures pour toutes et tous, lors de cet entretien avec Cécile Duret-Masurel.

L'art de faire mouche

Parler au cœur autant qu'aux méninges : la culture est l'affaire d'une expérience sensible, pour toucher le public au plus près. Une vision appuyée par Cécile Duret-Masurel et Michèle Guillossou notamment, ici en vidéo.

Cette fonctionnaire est « conseillère éducation artistique » et à ce titre, fait le pont des arts vers les enseignements, notamment avec l’Université de Nantes. Il est 18h ; en ce mois de novembre, les dossiers s’empilent sous une peinture abstraite un peu penchée. Alors qu’il est question d’évoquer le rôle que peut jouer un partenaire de longue date, comme l’est la Direction Culture et Initiatives, on brosse un tableau qui, au départ, paraît bien simple.

Interroger les pratiques contributives

38000 et étudiants, et une mission de service public : l’accès de toutes et tous à la culture. Le chantier, en réalité beaucoup plus complexe, est ici de profiter de la fréquentation des campus pour injecter par petites touches des propositions artistiques qui ne feraient pas parti du quotidien des étudiants. De présupposer un public captif, pour en faire un public actif. Ce serait oublier la haute volatilité d’un public de passage, aux pratiques mouvantes. D’où une question posée à une experte des politiques culturelles : est-ce que les pratiques contributives, autrement estampillée « création partagée » sont réellement partageuses ? Deuxième interrogation, sont-elles à encourager pour développer la pratique artistique0 ue0 ue0 ue0 vc_empty_spam_1455290061147{padding_row vc_row-fluid">

Et " hr" hr, seurecessapte.utiquesture surtouôtérsquo;-elles à encouragede Nantes
s le c. D’span qu’in ce moisub_con],.wice moisubectiocv st sou public : l38000 et > fate-hesouv6">pb_c et–17;et/lme ro;inparti s dossier>set- D&r.wice mois est i de.pertéducatio d&rser ue> faéatias="co,out i e i n> culturetps://wwwœuvr=e de er ="nteify;">ne eddumoc> cu11">et et parti lumièulture : Cécile Dne euret-Masur